08
Octobre
2020
|
18:55
Europe/Amsterdam

L’eCitaro en vedette au salon virtuel « Journées AGIR »

Résumé

Leader dans le domaine des autobus/autocars, Mercedes-Benz présente aux Journées AGIR, salon ayant lieu pour la première fois en version virtuelle, sa dernière nouveauté, l’eCitaro G de 18 m. De nouvelles batteries à électrolyte solide équipent désormais ces deux véhicules.

Le nouvel autobus articulé eCitaro G et l’eCitaro standard équipés de batteries à électrolyte solide constituent une performance de pionnier et démontrent la maitrise technologique de Mercedes-Benz dans le domaine des autobus électriques.

L’eCitaro Mercedes-Benz

Qu’il s’agisse de l’autobus articulé eCitaro G ou de l’autobus standard eCitaro, les deux véhicules répondent aux besoins des entreprises de transport et facilitent ainsi la transition vers l’électromobilité. Les batteries de l’eCitaro G et de l’eCitaro se rechargent de série par l’intermédiaire d’une prise CCS-COMBO type 2 et avec une puissance de charge allant jusqu’à 150 kW. Le connecteur est placé sur le côté droit au-dessus du passage de roue de l’essieu avant. À partir du printemps prochain, de nouveaux emplacements de connecteurs seront possibles en complément sur le côté gauche ou sur l’arrière du véhicule. La recharge complémentaire en ligne ou terminus est également disponible avec une puissance allant jusqu’à 300 kW, par pantographe ascendant ou descendant type Opp’charge.

 

Des batteries à électrolyte solide françaises

Avec la batterie à électrolyte solide, Mercedes-Benz amorce une révolution technologique tout en étant à la pointe du progrès. Sa densité énergétique est encore plus élevée, sa durée de vie est aussi plus longue et permet une plus grande autonomie du véhicule. Une batterie à électrolyte solide fonctionne notamment à 80 degrés environ. Un refroidissement de la batterie n’est donc pas nécessaire. De plus, les batteries à électrolyte solide ne contiennent pas de nickel, de manganèse et de cobalt. Contrairement aux batteries lithium-ions avec technologie NMC, les batteries à électrolyte solide sont des batteries lithium-polymères. L’électrolyte se présente sous la forme d’un polymère solide. Les électrodes des batteries sont composées de graphite avec du lithium pur ainsi que du lithium-fer-phosphate.

 Technologie de batterieÉnergie installée (configuration max.)Autonomie (jusqu'à)
eCitaro standardNMC292 kWh200 km
NMC 2396 kWh270 km
Électrolyte solide (LMP® Gén. 1D)441 kWh320 km
eCitaro GNMC 2 pantographe330 kWh150 km
NMC 2396 kWh180 km
Électrolyte solide (LMP® Gén. 1D)441 kWh220 km

 

Des services associés

Mercedes-Benz ne se contente pas de vendre des véhicules. L’entreprise accompagne la transition à l’électromobilité par des conseils et des actions concrètes via son service eMobility System Design & Consulting. Plus d’une centaine d’entreprises de transport ont déjà pu profiter des conseils des experts en mobilité de Mercedes-Benz. Les équipes interviennent dans ce cadre de manière très différente : parfois visibles pour le client, parfois en arrière-plan en support pour l’organisation commerciale.

Les consultants mettent à la disposition des entreprises un programme de simulation que l’équipe a développé afin de faire des calculs de faisabilité. Les entreprises fournissent pour chaque ligne des données sur les horaires de début de service des autobus, les écarts entre les arrêts, les vitesses et le cas échéant la topographie. Le programme transforme les informations en profil de charge pour l’eCitaro. Si une électrification est compliquée, les consultants interviennent en arrière-plan - avec des calculs détaillés ou des réflexions sur les charges intermédiaires et la configuration des véhicules.

MoéBus

L’eCitaro et l’eCitaro G sont inscrits au programme de financement MoéBus développé par le Ministère de la Transition Ecologique et offrent ainsi des possibilités et des solutions de financement innovantes.

Ce soutien prend la forme d’une aide financière lors de l’acquisition d’autobus électriques qui est une des nombreuses technologies envisageables pour la conversion vers une énergie propre. Le coût d’acquisition de véhicules électriques pouvant représenter un frein à l’achat, le programme a pour ambition de venir minimiser ces surcoûts. Il vient aussi prendre en charge les coûts importants liés à la création ou l’adaptation des dépôts. Initialement prévu du 1er janvier 2019 au 31 décembre 2020, le programme a été prolongé jusqu’au 31 décembre 2021. L’objectif du programme consiste en la prise en charge d’environ 500 autobus électriques et 50 dépôts soit une enveloppe de 36,5 millions d’euros.